Que de bonnes choses à partager

Gastronomie, produits du terroir, épicerie fine, spécialités régionales, recettes de cuisine

L’asperge du Blayais 16 avril 2012

Filed under: La Cuisine — Mlle Margotton @ 11:10

L’histoire pédologique de l’Estuaire de la Gironde donne en héritage un terroir très diversifié dans la haute Gironde, dont des sables très riches en matières organique.

Ce légume printanier fait partie du patrimoine culinaire de la haute Gironde depuis plusieurs générations.
Elle se cultive à ce jour chez 80 producteurs sur environ 200 ha.

L’association des producteurs d’asperges du Blayais a déposé la marque collective « Asperge du Blayais » et est en cours de labellisation IGP (Indication Géographique Protégée) »

Le cahier de charges à respecter concerne la zone géographique, le respect des variétés listée dans le dossier et une traçabilité des produits de la récolte à la commercialisation, en respectant un délais minimum pour la mise au frais et la mise au froid des asperges le jour de la récolte.

L’objectif des producteurs est de fournir aux consommateurs un produits frais et de qualité
dans les circuits cours. La mise au frais et à bonne hygrométrie ne sont pas garantis dans les circuits long et intermédiaires .

Asperges du Blayais

Asperges du Blayais

Culture de tradition

Chaque année de février à juin, c’est toute une région qui se mobilise pour ramasser l’Asperge du Blayais.
En suivant la récolte, Les asperges sont conditionnées en un temps record pour vous assurer une Qualité et fraîcheur.Une marque collectiveLes producteurs d’asperges du Blayais, conscients de la réputation de ce produits et de ses spécificités ont décidé de déposer une marque collective pour l’asperge du Blayais.
Cette marque va permettre aux producteurs d’asperges du Blayais de
pouvoir communiquer sur leur produit tout en posant un cadre qui définit clairement ce qu’est l’asperge du Blayais.Les critères de la marque

L’asperge du Blayais est une asperge blanche avec une pointe blanche, violette ouverte de catégorie extra ou I.
L’asperge du Blayais est produite dans le Blayais dans un secteur défini ci-dessous (en jaune) :

Les variétés utilisables pour revendiquer la marque sont strictement définies tout comme les modes de conditionnement.
L’asperge du Blayais est une asperge mise au frais seulement 3 heures après la récolte et le délai de mise au froid (température comprise entre 2 et 7 °C) ne doit pas être supérieur à 10 heures.
Le maintien à l’humidité obligatoire constitue également un facteur important de qualité.

Une majorité de producteurs travaillent en conduite raisonnée. Un technicien de la Chambre d’agriculture de la Gironde appuie les producteurs dans leurs démarchés d’amélioration de leur production.

 

Le salon du Vin de la Revue du Vin de France 2012 5 avril 2012

Filed under: Dégustation — Mlle Margotton @ 15:31

Chaque année, le Salon du vin déplace plus de 10 000 visiteurs de tous les horizons.

Placé sous le signe de l’innovation et de la convivialité, le nouvel agencement du Salon réunira 250 vignerons, des stars aux jeunes talents et proposera également de nombreuses animations.

En exclusivité : les vins chinois s’exportent à Paris

Une dégustation unique de crus “made in China”. L’occasion de retrouver les dégustateurs de La RVF et de sa version chinoise “Pu Tao Jiu Ping Lun” pour découvrir des vins inédits.

Le bar éphémère des plus grands crus du monde

Grâce au leader mondial dans la technologie du service de vin au verre, venez déguster des 1ers Grands Crus Classés et Grands Crus Classés de Bordeaux. Un véritable parcours œnologique des plus grands vins du monde.

Quand les petits plats s’accordent aux beaux flacons

Tous les amateurs de gastronomie pourront se donner rendez-vous à l’espace dédié aux accords mets et vins.

Restez connectés ! 

Salon du Vin de la Revue du Vin de France

Salon du Vin de la Revue du Vin de France

Un espace 2.0 prendra place au sein du palais Brongniart. En un clic, partagez vos découvertes et émotions du moment.

Les ateliers de dégustation 2012 : un tour de France des saveurs

Inscrivez-vous, dès maintenant, sur notre site aux dégustations animées par les experts de La Revue du vin de France : Philippe Maurange, Olivier Poels et Antoine Gerbelle.

Toutes les informations sur www.larvf.com

 

Vignerons Indépendants d’Aquitaine 2 décembre 2011

Filed under: Dégustation — Mlle Margotton @ 12:52

Vignerons indépendants d'Aquitaine en directLes Vignerons Indépendants, ces hommes et ces femmes qui ont choisi de faire leur métier de la culture du cep de vigne à la commercialisation de leurs vins, en toute indépendance. Ils travaillent leur terre, gèrent leur vignoble, élaborent un vin qui fait l’objet de toutes leurs attentions : c’est leur premier métier. Ces amoureux du vin et de la vigne travaillent dans le respect de l’environnement et de la maîtrise de la qualité.

 

Une courge en vogue : la sucrine du Berry 4 novembre 2011

Filed under: La Cuisine — Mlle Margotton @ 17:49

 

La sucrine du Berry (encore appelée courge sucrine du Berry) est une courge à la forme oblongue avec une partie renflée, à la peau lisse de couleur vert foncé (s’éclaircissant et jaunissant à mesure de son vieillissement), dont la chair orangée, juteuse, fondante et sucrée, se prête à de multiples recettes.

Cette courge coureuse produit 5 à 8 fruits par pieds, de 15 à 25 centimètres de long et de 12 à 15 centimètres de diamètre dans sa partie renflée, pour un poids allant jusqu’à 3 kilos. De culture facile (semis en avril en godets de tourbe, repiquage en mai dans des endroits bien exposés au soleil, arrosage régulier, pour une récolte de la fin de l’été au milieu de l’automne), elle se récolte jeune, mais présente l’avantage de se conserver durant l’hiver.

 

Dans l’assiette

Cuite en potage, en tourte (voir à citrouillat), en poêlée de légumes, en quiche, en gratin, en soufflé, en flan, en cake, en confiture, cette cucurbitacée n’en finit pas d’étonner les papilles !

 

Un peu d’histoire

Cette ancienne variété de courge doit son nom à sa chair sucrée. Jadis bien implantée dans le Berry, elle faillit disparaître, supplantée par d’autres variétés de courge. D’aucuns pensaient même qu’elle avait disparu, jusqu’à 1987, où un habitant de Baudres (Boischaut-Nord) en apporta quelques unes lors de la première foire aux potirons de Tranzault (dans le Boischaut-Sud). Depuis, elle revient en force sur les marchés berrichons, figure au catalogue de plusieurs semenciers et stimule l’imagination de cuisiniers.

 

Auteur F. Zégierman, relecture Keldélice.

 

Cet article est un des 86 articles du chapitre Centre de notre encyclopédie, en ligne depuis quelques jours. Découvrez toutes les spécialités régionales du Centre dans l’encyclopédie Keldélice !

 

L’Armagnac vous fait gagner des repas entre amis… 20 septembre 2011

Filed under: Le Bureau — Mlle Margotton @ 14:30

Pour la première Fête de la Gastronomie le 23 septembre, l’Armagnac vous fait gagner des repas entre amis. Rdv sur www.facebook.com/Armagnac.

L’Armagnac, eau-de-vie d’auteurs, est le symbole de la gastronomie par excellence.

A l’apéritif, en tonic, pendant le repas ou dans vos plats, ou encore à la fin d’une longue journée, dans un cocktail rafraichissant ou simplement avec des glaçons, l’Armagnac se découvre, se savoure, seul ou à plusieurs, pur ou en mélange. Recettes et informations sur www.armagnac.fr.

L’Armagnac

L’Armagnac vous fait gagner des repas entre amis

 

La table corse, une évasion gourmande 18 mai 2011

Filed under: La Cuisine — Mlle Margotton @ 17:01

brocciu

La gastronomie corse recèle bien des surprises. Insularité oblige, on la croit principalement tournée vers la mer. Erreur ! Elle surprend aussi par ses produits du terroir issus des montagnes. Nombreuses et variées, les spécialités et les recettes corses savent s’adapter au rythme des saisons. Une véritable invitation au voyage.

 

La charcuterie corse

Impossible de parler de gastronomie corse sans évoquer la charcuterie insulaire. Elle fait frémir les papilles et saliver d’envie plus d’un gourmand. Elle est de toutes les bonnes tables corses et de tous les pique-niques estivaux. On se régalera allégrement de prizuttu (jambon cru et fumé), de coppa (échine séchée), de pancetta (poitrine de porc), de salamu (saucisson dont le hachis comprend peu de gras), ou encore de figatellu (saucisse de foie). Le secret de ce bon goût de la charcuterie corse ? L’alimentation des cochons. Élevés en semi-liberté, ils sont nourris de châtaignes, de glands de chênes verts, de racines et de fruits.

 

Les fromages corses

Le fromage corse le plus connu reste le brocciu. Confectionné à partir du petit lait de brebis ou de chèvre provenant de l’égouttage des produits fromagers, il entre dans la préparation de nombreux plats et desserts corses. Mais on peut aussi le déguster nature, avec du sucre et un filet d’eau-de-vie. On ne boudera pas pour autant les autres spécialités fromagères : niolo, a filetta, sartène, tomme corse…

 

Les desserts et autres douceurs

Les clémentines corses, juteuses et sucrées, ont dépassé les frontières pour arriver jusque dans les corbeilles à fruits du continent. Moins connus, mais tout aussi bons : le cédrat et l’arbouse, entrant notamment dans la composition de confitures. Le miel corse, au bon goût de maquis, est un véritable délice.

Du côté des pâtisseries, difficile de résister au fiadone, un gâteau aux airs de cheese-cake à base de brocciu. On attendra avec impatience l’heure du goûter pour croquer dans les canistrelli, des biscuits secs à l’anis. Et s’il reste de la place, on tentera les pâtisseries à base de châtaigne.

 

Les boissons corses

La cave corse a de quoi surprendre. On y retrouve bien sûr les divers vins insulaires, du célèbre patrimonio à l’incontournable muscat du Cap Corse. On en profitera également pour faire la découverte des bières made in Corse : la pietra au goût de châtaigne ou  la colomba aromatisée aux herbes du maquis. Et pour terminer un repas, un fond de liqueur de myrte ou de limoncellu est toujours appréciable.

Voilà qui laisse le choix pour agrémenter ses repas de petites touches insulaires !

Retrouvez toute la gastronomie corse sur Keldélice : producteurs corses et produits corses, ainsi que l’encyclopédie inédite des spécialités de Corse, en images et en détails.

 

Venez découvrir les produits tarnais 22 octobre 2010

Filed under: Le Bureau — Mlle Margotton @ 15:04

Les producteurs et artisans tarnais réunis sous la bannière « Tarn à fleur de Saveurs » vous proposent de venir découvrir leur large choix de produits du terroir : vin, fromage, biscuits, charcuterie, fruits à l’eau-de-vie, sirops etc… Des idées pour des achats de tous les jours ou pour les grandes occasions.

 

Humm !! Croquez le Tarn !

 

Plus d’infos sur le blog www.tarn-saveurs.fr

 

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.